4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 21:52

http://media.melty.fr/teen-wolf-image-491916-article-ajust_614.jpg

 

Cet épisode réussit à faire rire et maintenir une tension, tout en maîtrisant assez bien les relations des personnages.


Le point de départ est la blessure de Derek par la tante dAllison, nouveau personnage de la saison pour l'instant très bénéfique, puisqu'il permet d'apporter une dynamique plus originale à des personnages jusque là caricaturaux. Le père d'Allison, présenté comme le chasseur de loups-garous sans nuance, apparaît alors comme le bon vieux père inquiet pour sa fille, au point d'interroger son petit-copain à un dîner. La scène ne manque pas d'humour, tout comme l'ensemble de l'épisode (parfois non intentionnellement, bien sûr).

En effet, alors que le père d'Allison devient soudainement plus intéressant en ayant un personnage plus léger (en apparence) pour se jouer de lui, Derek, le loup-garou ténébreux et monoexpressif trouve un potentiel comique inattendu en compagnie de Stiles. Les menaces de Derek en deviennent hilarantes, et les deux sont tellement différents que presque chaque réplique fait mouche, tant on peut en avoir une lecture comique.

Quant à la relation entre Allison et Scott, elle est suffisamment périphérique pour que cela ne ralentisse pas trop les intrigues. Car si on n'apprend rien sur le loup Alpha, on obtient des informations sur les chasseurs : dès le début de l'épisode (pas très bien foutu mais qui a tout de même des intentions louables), Kate joue le rôle de la jeune femme esseulée, puis sort un fusil à pompes de son coffre et manque d'abattre Derek. Je ne nierai pas que la scène m'a encore fait beaucoup rire, et c'est là en plus une façon de présenter un chasseur plus actif, sans véritables états d'âme (le père d'Allison lui, avait menacé Derek à une station service mais c'est tout), alors que Chris donc, évoque l'existence d'un code...

Bref, un épisode qui étonnamment, relève un peu le niveau alors qu'on ne s'y attendait pas, sans pour autant perdre son humour (et son ridicule, certes). Le personnage de Kate réinsuffle de la tension, et participe grandement à la qualité de cet épisode.

Partager cet article

Published by Watcher - dans Teen Wolf
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Watcher
  • Watcher
  • : Maintenant c'est par là : http://jenesaispaslire.wordpress.com/
  • Contact

  • Watcher
  • Etudiante sériephile.
  • Etudiante sériephile.

Twitter

Recherche

En ce moment au programme

 

348909-affiche-promo-us-mads-mikkelsen-620x0-1.jpg

 

- Saison 4 de The Good Wife

- Saison 1 de Hannibal

 

Rattrapages/retards :

 

- Saison 1 de Bunheads

- Saison 4 de The Vampire Diaries

- Saison 3 de The Walking Dead

- Saison 2 de Girls 

- Saison 1 de The Following

- Saison 1 de My Mad Fat Diary

- Saison 1 de Bates Motel

 

Série terminée (rewatch et découvertes) :

 

- Saison 1 de Veronica Mars

- Saison 3 de The OC / Newport Beach

Brève Cinéma

 

40-Ans-Mode-D_Emploi-Affiche-France.jpg

 

This Is Forty (40 ans : mode d'emploi), sous ses airs de comédie classique sur un thème vu et revu, s'avère aussi réjouissant que subtil et dense dans son propos. Il aborde ainsi, dans une narration qui évite la succession linéaire, la vie de couple, la vie de famille, la vie professionnelle, en un laps de temps qui semble aussi large que restreint tant il recoupe sans cesse les différents enjeux. Ainsi, en plus d'un art du dialogue souvent amusant et authentique, le film tient une profondeur étonnante, notamment par son mélange des registres très libre : le voilà très sérieux quand il traite d'un moment futile, et très léger quand il évoque un sujet grave. En conséquence, le ton doux-amer donne lieu à un sentiment d'alerte presque constant, culminant dans la fin du film, flirtant avec la possibilité de la mort. Dans cette finesse qui demande qu'on s'y attarde, on trouve quelques lourdeurs dispensables, le personnage de J. Segel par exemple, ou encore cette histoire de vol à la boutique qui sert de prétexte et s'enlise un peu au fur et à mesure. Mais quoi qu'il en soit, le dernier Apatow est passionnant, drôle, touchant et fin !

 

 

 

Récapitulatif des mini-critiques cinéma.

En live

Mes excuses pour le retard généralisé et la réduction du nombre de séries commentées : pendant les semaines à venir, les séries commentées régulièrement (par épisode) se feront plus rares encore, faute de temps irl. 

Les publications ne seront donc pas (comme elles ne le sont déjà plus, sauf pour The Good Wife) au rythme US, et seront plus aléatoires ou condensées (pas de critique pour chaque épisode, ou une critique pour plusieurs épisodes/une saison).

 

 


 


Vidéo de la semaine

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'attends avec impatience...

 

episode-1-walt-jesse.jpg

 

- Luther, saison 3 

- Breaking Bad, deuxième partie de saison 5

- Sherlock, saison 3

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog